« Un Tutsi peut s’avérer un combattant du FPR en puissance »ou comment les Français « ont pris » les survivants de Bisesero pour des ennemis à éliminer

  • << Back to editing
  • Previous version by
  • << Older
  • Newer >>
  • Revert to this one
  • Edit
  • Fullscreen
  • Show comments
  •  
  •  
  •  
  •  
  • Zoom:
     
     
  • Page:  / 14
  •  
  •  
  •  
  • Line spacing:
     
     
  • Word spacing:
     
     
  • Search:FindClose
 
search results
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
                
612
792
1
0
/rga/index.php?action=ajax&rs=GDMgetPage&rsargs[]=GeneveBisesero.pdf&rsargs[]=0
«UnTutsipeutsavéreruncombattantduFPRenpuissance»oucommentlesFrançais«ontpris»lessurvivantsdeBiseseropourdesennemisàéliminerJacquesMorelGenève,13février2010Version1.21RésuméLopérationTurquoiseaétéunetromperiehabilementmontée.AlorsquesesconcepteursontfaitcroirequesonbutétaitdemettrefinaugénocidedesTutsi,elleaétéunetentativemilitairepourportersecoursauxgénocidairesendéroutedevantleFPRetterminerlegénocideenplusieursendroitsparléliminationdesTutsirestants.Larésolution929nereconnaîtpaslegénocideetproposeuneopérationimpartialeetneutre.EllepermetdeportersecoursauxHutu.Le23juin,débutdeTurquoise,leratissageorganiséparClémentKayishema,lepréfetdeKibuye,pouréliminerlesderniersTutsi,nestpasterminé.LareconnaissancedugroupeCOS,commandéparlelieutenant-colonelDuvalaliasDiego,quidécouvrele27juin1994dessurvivantstutsiàBisesero,estgardéesecrète.Ellenestconnuequele29juinparlarticledePatrickdeSaint-ExupérydansLeFigaro.Pendantces3jours,lesmilitairesfrançaisàGishyita«assistent»àlamiseàmortdesdernierssurvivantstutsideBiseseroparla«défensecivile».Enréalité,lesmilitairesfrançaisfacilitentlenettoyagedesdernierssurvivantstutsideBiseseroparlesgénocidaires.Uneopérationdedésinformationcommencelesoirdu27juin,France2etTF11fontcroireauxtéléspectateursquedesinfiltrationsduFPRsontparvenuesprèsdeKibuye.IlsagitenréalitédessurvivantstutsirencontrésparlegroupeCOSdeDiego.LesmilitairesfrançaisfontcroireàlopinionfrançaiseetinternationalequeloffensiveduFPRestparvenueauvoisinagedeKibuye.LestirsdarmesautomatiqueslourdessontinterprétéscommedescombatsentrelesforcesgouvernementalesetleFPR,alorsquecesontlesderniersrésistantsdeBiseseroquisefontmassacrerparlesgénocidaireséquipésdenouvellesarmes.Ladésinformationestsubtileparcequelinformationrapportéeestqualifiéedepascertaine,maiselleestrépandueduranttoutletempsdesattaquesdesgénocidairesetmêmeaprès.Enfait,dèsle22juin,lesdirigeantsmilitairesetpolitiquesfrançaisontannoncédepuisParis,uneoffensiveduFPRsurKibuyequiviseà«couperendeuxlazonegouvernementale».Cetteaffirmationestrépétéesanscesse,elleestreprisepartouteslesagencesdepresseetmêmerépétéeàlONU,aprèsle30juin,parlesdiplomatesfrançais.Linformationétaitfausse,car,lorsdelannoncedelintentionfrançaisedintervenir,le15juin,leFPRaconcentrétousseseffortspourprendreKigalietmarchersurButare.Aprèsle«sauvetage»du30juindesdernierssurvivantsdeBisesero,leschefsmilitairesfrançaisdirontquilsontététrompésetque«cétaituncoupmontéparlesgensdeKibuyé.»Orilsnontpastenucomptedesinformationsrecueilliessurplacepardesjournalistes,quilesontinformésle26juin.Ilsnetiennentpascomptedurapportle27ausoirdulieutenant-colonelDuvaletessaientdefairecroirequecederniernenapasfaitetqueGillieràGishyitanétaitpasinformédecettereconnaissance.Dès1990,lesnotesquelesconseillersdeMitterrandluiadressentmontrentquilsassimilentleTutsiàlennemi.Observantquilsadmettentqueleseultraitementadaptéàlennemiestsamiseàmort,nousconstatonsiciquelesdirigeantsfrançaissontpartieprenanteduprojetdéradicationtotaledesTutsi.1CatherineJentile,endirectdeBukavu,TF1,27avril1994,20h.
GLIFOS-digital_archive
Share this document
X