27-28 juin 1994, de prétendus affrontements FPR-Forces gouvernementales près de Kibuye. La colère des Hutu a débordé. Les Français ne désarment pas les miliciens

  • << Back to editing
  • Previous version by
  • << Older
  • Newer >>
  • Revert to this one
  • Edit
  • Fullscreen
  • Show comments
  •  
  •  
  •  
  •  
  • Zoom:
     
     
  • Page:  / 5
  •  
  •  
  •  
  • Line spacing:
     
     
  • Word spacing:
     
     
  • Search:FindClose
 
search results
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
       
612
792
1
0
/rga/index.php?action=ajax&rs=GDMgetPage&rsargs[]=Duquesne-27juin94.pdf&rsargs[]=0
27-28juin1994,deprétendusaffrontementsFPR-ForcesgouvernementalesprèsdeKibuye.LacolèredesHutuadébordé.LesFrançaisnedésarmentpaslesmiliciens.JacquesMorel,GeorgesKapler20février2008,v0.2DesaffrontementsentreforcesgouvernementalesetFPRontlieuprèsdeGishyitale27juinselonFrance2(27juin1994,Dernière).Linformationvientducommandement,lecolonelRosieràBukavu.Ladéfensecivileestreconnueparlesjournalistes,donclesmilitairesfrançais,commeunbelligérant.IlestcurieuxquecesoitellequisoitenvoyéeaffronterlestroupesduFPRetnonlesFAR.Le28aumatin,linformationestrépétéeaveccetteprécisionquilya1.500combattantsduFPRinfiltrésprèsdeKibuye.LintentionduFPRdecoupercequirestedelazonegouvernementaleendeuxpartiesestconfirmée.UnreportagedIsabelleStaescenséillustrerlapeurdesHutuvis-à-visdesrebellesmetsurtoutenscèneceshommesdeladéfensecivilequicontrôlentlesbarrièresquelesFrançaisnontpasfaitdisparaître.UnereligieusebelgetémoignedusoutiendelEglisecatholiqueauxhutuetdecompréhensionpourleurcolère.LereportagedePhilippeRochotmetenscènelesmilicesàlentraînementque,précise-t-il,lessoldatsfrançaisnontpaspourmissiondedésarmer.UnblesséestévacuédepuisKigaliparlarméefrançaise.France2,27juin1994,Dernière[PaulAmar:]AuRwanda,lamissiondelarméefrançaisesedéroulecommeprévusansaccrocmaislasituationrestefragile.UnaffrontementauraitopposédessoldatsgouvernementauxàdesmembresduFrontPatriotiqueàlouestdupays,àquelqueskilomètresàpeinedespositionsfrançaises.NousallonsrejoindreendirectlundenosenvoyésspéciauxBenoîtDuquesnepouravoirdesprécisionssurcetteinformation,Benoît...[BenoîtDuquesneendirectdeBukavu:]Oui,bienécoutez,cesaccrochagesontbeaucoupsurprislesmilitairesfrançais,lecolonelRosiericiquinousenparlaittoutàlheure.Cestvraiquilyadonceudesaffrontementsenfindematinéeettoutlaprès-midiprèsdelavilledeKibuye,setrouveundétachementfrançaispermanent.Aenviron5kmdesFrançaislesplusprochesdulieuonteulieucesaffrontementsentredesgensduFPRinfiltrésetpuiscequonappelleladéfensecivileici.Alorscestsurprenantparcequevoussavezquonparlaitbeaucoupdinfiltrationsicisanssavoirtropsicétaitunepeurirraisonnéeousicestuneréalité.Etbiencesaccrochagesquionteulieu,silssontconfirmés,parcequepourlinstant,lesmilitairesfrançaisnonteuquuneconfirmationauditivesijepuisdireparcequilsétaientsuffisammentprochespourentendrelescoupsdefeuetbiencesaccrochagessilssontconfirmésvoudraientdiredabordqueleFPResteffectivementinfiltré,estinfiltrétrèstrèsloinenterritoiredugouvernementrwandaisetquensuiteçaconfirmeaussilavolontéduFPRdecoupercequiresteduRwandasouslecontrôledesforcesgouvernementales,delecouperendeux,cestunpetitpeucequiinquiètelesFrançaisdautantquilsnesontpasloinetquilsnesaventpastropcequepourraêtreleurattitudeaucasilsauraientàseretrouverfaceàfaceavecdesgensduFPR.[PaulAmar:]MerciBenoît.CetteinformationsielleétaitconfirméenepeutquaccentuerlacraintedescivilsquilssoientHutuouTutsisurtoutdanslesvillageslarméefrançaisenepeutpasserendre.Ilsrestentàlamercidesincursionsdesoldatsoudemiliciens.CettepeurnosenvoyésspéciauxIsabelleStaesetPascalPonsontpulobserverensillonnantunerégionhutu.[IsabelleStaes:]Lorsquonsenfonceenterritoirehutulesbarragesjalonnentlespistes.LesFrançaisavaientdemandéquilssoientretirés,laconsignenapasétésuivie.
GLIFOS-digital_archive
Share this document
X

Send E-mail